Press

Press articles

“Aller à la rencontre d’un public qui n’est pas forcément habitué à franchir la porte des salles de spectacles. Pour séduire mais aussi pour amener la musique là où elle ne va pas. […] Plus qu’un spectacle, CHA[t]RIVARI est une performance audiovisuelle où les images se mêlent aux mélodies. Le quatuor donne corps au Chat, le personnage dessiné par Philippe Geluck.”

L’Avenir de l’Artois, 9 avril 2012

“Outre une prestation musicale de belle facture, cette création (CHA[t]RIVARI) vaut surtout pour l’interaction avec le dessinateur Philippe Geluck et son héros le Chat. Habilement mis en scène, le créateur belge et son personnage étaient projetés sur trois écrans symbolisant ainsi un strip de bande dessinée on ne peut plus évocateur. Enregistrées, les interventions de Philippe Geluck ont ponctué les interprétations de Léonard Bernstein et Claude Debussy. Espiègle ou ironique, l’humour du Chat est un révélateur irrésistible de l’âme humaine, ses travers et ses atouts. La rencontre avec le jeune ensemble ne fait que rajouter au plaisir. Un engouement ici partagé par près d’une centaine de spectateurs.”

La Voix du Nord, 5 avril 2012

“Dimanche au Théâtre de Bourg, pour Cha (t) rivari, le public du concert du Quatuor Anches Hantées a pu penser un instant que ce ne serait pas très sérieux… Pourtant, dès les premières notes des quatre clarinettistes, il a compris que ce n’était pas du bricolage.

En vidéo, Le Chat de Philippe Geluck a tenté de semer le doute. Avec, notament, « quatre chats tout riant » pour la Valse Mascarade d’Aram Katchaturian, il n’a pas pu détourner l’auditoire d’une interprétation musicale remarquable. Si on sait que Geluck est clarinettiste à ces heures, on comprend que toutes les facéties du Chat n’étaient que délicieuses taquineries. Pour l’interprétation de Puccini, Strauss ou Brahms, le silence est resté religieux. Il n’est donc pas nécessaire d’être guindé pour apprécier la musique classique, Geluck et les jeunes interprètes ont su la rendre vivante et accessible.”

Le Progrès, 6 février 2012

“Cet ensemble est bluffant de maîtrise individuelle et collective, d’humour, de sensibilité, de justesse d’interprétation et de décontraction. Sachant alterner savamment pièces populaires du grand répertoire et thèmes inattendus transcrits aux clarinettes, ils dévoilent une palette de son et de jeu étonnante. Ces jeunes musiciens rendent l’accès facile à une musique qui ne l’est souvent pas. A entendre sur disque certes, mais surtout à voir en concert car assurément, ces quatre-là sont des bêtes de scène !”

Musique et Patrimoine en Pays du Chinonais, 28 juin 2010

“C’était magique, étonnant, gai et drôle : le Quatuor de clarinettistes les Anches Hantées a clos l’Assemblée générale de Musique et Patrimoine par un concert à déguster comme une friandise”

La Nouvelle République, 26 mars 2010

“Ce fut un triomphe, l’auditoire fasciné était suspendu aux notes de musique, c’était un moment magique, salué par des salves d’applaudissements. Quatuor dont la prestation extraordinaire …ne pouvait qu’apporter des rêves, du plaisir que tous les mélomanes désirent revivre.”

L’Indépendant, 8 février 2010

“Des Anches Hantées à couper le souffle.”

République du centre, 20 novembre 2009

“Les Anches Hantées transmettent un vrai bonheur…ils ont subjugué une assistance qui les a chaleureusement applaudis pour leur talent et leur enthousiasme…une vraie découverte, un vrai bonheur, bref un extraordinaire voyage musical.”

Vosges matin, 21 avril 2009

“Les Anches Hantées » qui nous entrainent dans un Perpetuum Mobile festif, attendrissant, complice, admiratif, et nous font voyager musicalement… Assurément il y a de la grâce dans cette rencontre…

Nouvelles du Maroc, 19 avril 2009

“Un quatuor de clarinettes qui décoiffe…la très cool attitude qu’ils adoptent brise les conventions du concert classique, le juste distance et la virtuosité font le reste…”

La Dépêche du midi, 25 octobre 2008

« …Plus de places et pas de strapontins […] ce quatuor a littéralement subjugué l’assistance par sa musicalité… »

Journal de l’Ariège, 17 février 2006

“Une interprétation souvent endiablée, parfois sensible a fait de cette soirée un moment rare.”

Le Phare de Ré, 26 septembre 2007

« Quel extraordinaire voyage musical ! »

La Dépêche du Midi, 10 février 2006

« … un concert jubilatoire et original […] Les Anches Hantées ont transporté les spectateurs dans des univers différents… »

Orne Hebdo, 24 novembre 2005

« Une vraie découverte, un vrai bonheur. »

Nice Matin, 28 juillet 2004

« Les Anches Hantées ont soulevé la salle par le brio et leur enthousiasme communicatif. »

Echo du Centre, 7 septembre 2005

« Magie d’un instrument […] déferlement de talent, de cordialité et d’inventions sonores […] Leur programme ondoie sans complexe de transcriptions fidèles et impertinentes au folklore revisité. »

Sud Ouest, 22 août 2003